Aujourd'hui 4 mars nous fêtons : Saint Casimir - Fils de Casimir IV de Pologne (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Vers un Pôle diocésain de la Solidarité
   

Dans sa Lettre pastorale, notre évêque consacre un chapitre à la Solidarité. Il évoque deux étapes importantes de la réflexion de notre diocèse sur ce thème, enjeu central dans notre ambition pastorale. La charte “La solidarité, une exigence évangélique�� ? promulguée par Mgr Marchand, le 1er octobre1996, charte qui s’inscrit dans les fruits de notre Synode..., reste d’actualité.

Dans la suite de son texte, Mgr Lagleize évoque une démarche que j’ai conduite l’an dernier avec le Conseil diocésain de la Solidarité : les membres du Conseil diocésain de la Solidarité ont rencontré les Conseils pastoraux des paroisses pour évaluer la charte. Notre évêque souligne l’intérêt et le sens de cette démarche récente : la synthèse des rencontres avec les Conseils pastoraux permettra au Conseil diocésain de la Solidarité de l’actualiser, en tenant compte des évolutions sociales et des nouveaux aspects de la précarité, de la mondialisation et des conflits qui hantent notre terre.

Une préoccupation solidaire
Cette synthèse a été faite et remise au Père Evêque. Il en ressort deux aspects : la préoccupation solidaire est présente dans nos communautés paroissiales ; elle y est portée d’une manière souvent diffuse et primaire : un secours porté à l’indigent. Il s’en suit une demande et un besoin : comment faire pour dépasser cette approche élémentaire de la charité ? Où trouver les moyens de progresser, d’accéder à une action solidaire efficace, les communautés chrétiennes, comme telles, s’inscrivant comme partenaire à côté d’autres hors Eglise, pour faire progresser la qualité de notre vie sociale.
Cette demande et ce besoin rejoignent précisément une requête du Père Lagleize : “Je demande aux paroisses, et aussi aux services diocésains et aux mouvements, de continuer à faire cette évaluation et à inscrire cette exigence évangélique dans leurs projets et propositions�� ?.
Cette requête reste une avec celle que j’évoquai ci-dessus, en fin du paragraphe 2, et concernant le Conseil de la Solidarité.
La mise en place du Pôle Solidarité voulu par notre évêque progresse vers une visibilité, assez proche aujourd’hui, au moins dans un premier stade. Elle a pour objectif de prendre en charge cette double demande diocésaine : celle de notre évêque et celle des communautés telle qu’elle ressort de leur consultation.

Charité et témoignage chrétien
Le Pôle Solidarité, en lien avec notre évêque et à sa suite, est destiné à dire et redire, c’est sa fonction éducative, que la solidarité qui est le nom concret de la charité et du témoignage chrétien (voir Mt 25, 31 à 46) ne peut être une préoccupation périphérique, et encore moins secondaire, de la vie en Eglise.
Le Pôle Solidarité n’est pas destiné à remplacer les partenaires diocésains, nombreux, engagés dans la prise en charge de la solidarité. Sa fonction est de coordonner, en respectant la couleur de chacune, en la mettant en valeur, les multiples voix qui aujourd’hui et demain dans le diocèse disent en actions la solidarité du Christ ; celle, indissoluble comme le montre sa mort sur la croix, de Dieu avec l’humanité, avec chacun, chacune de nous.


Philippe MAURIN
Vicaire épiscopal pour la Solidarité





                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP