Aujourd'hui 4 octobre nous fêtons : Saint François d’Assise - fondateur de l’ordre (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Télécharger le texte de Francis et Colette CAUDRON
[ Commentaire audio ]
  • Ecoutez Francis et Colette CAUDRON
  • Depuis le site Rcf.fr

    Facebook
      Vous aimez cet article?
      Partagez le.


      Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
    Vendredi 27 mars 2015

    Cette semaine ce sont Colette et Francis Caudron , Responsables du Service diocésain Liturgie et sacrements, qui nous accompagnent dans cette Pause carême.


       

    @

    « Si vous ne me croyez pas, croyez les œuvres »

    Ta passion Seigneur a déjà commencé. Comme le prophète Jérémie, tu es entouré d’ennemis. Ils commencent même à vouloir te lapider. La haine se déchaine contre toi. Ce n’est pas pour des actes que l’on veut te lapider mais pour des paroles. Tu viens de leur dire « Mon Père et moi, nous sommes UN » ( Jn 10,30). Ta parole est vérité. Cette vérité est un cataclysme pour ceux qui l’entendaient. Cette parole ne peut être comprise et entendue qu’à la lumière de la résurrection.

    Alors que l’on t’accuse de blasphème, tu as encore la force de lutter, pour convaincre que tu es « le Fils de Dieu ».

    Puis tu perçois la difficulté de croire de tes interlocuteurs, toute Parole mise en acte est crédible. C’est ce que tu proposes Seigneur, pour nous faire avancer : « Quand bien même vous refuseriez de me croire, croyez les œuvres. » L’assurance de ton propos ne peut venir que de l’intimité que tu as avec Dieu ton Père, notre Père. Le Père est en toi et toi dans le Père, unité profonde, transparence totale. Mais rien n’y fait : tes interlocuteurs sont aveuglés par la colère. Ils ne peuvent rien entendre. Ils ne peuvent voir les œuvres que tu accomplis au nom de ton Père : et pourtant, tu guéris les malades, remets debout les infirmes, rends sa dignité à chacun, pardonnes les péchés, redonnes la vie.

    Alors encore une fois, tu échappes Seigneur à ceux qui veulent ta mort et juste avant ta passion, tu retournes dans le lieu où Jean baptisait. Ce lieu, est-ce un retour aux sources pour toi, qui vas connaître la mort ? Luc, dans son évangile au chapitre 12, souligne cette parole que tu livres à tes disciples : « Je dois recevoir un baptême et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli » ( Lc 12,50).

    L’œuvre suprême, ce sera le don de ta vie, pour nous, pour tous les hommes, par Amour, abandon total à la volonté de Dieu..

    Fais grandir en nous la foi, Seigneur, tes paroles et tes œuvres sont sources de vie.
    Que ton nom soit sanctifié, Que ton règne vienne.


    Francis et Colette CAUDRON

    1ère lecture Jr 20, 10-13

    « Le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable »

    Lecture du livre du prophète Jérémie

    Moi, Jérémie,
    j’entends les calomnies de la foule :
    « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer,
    celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. »
    Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent :
    « Peut-être se laissera-t-il séduire…
    Nous réussirons,
    et nous prendrons sur lui notre revanche ! »
    Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable :
    mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas.
    Leur défaite les couvrira de honte,
    d’une confusion éternelle, inoubliable.

    Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste,
    toi qui vois les reins et les cœurs,
    fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras,
    car c’est à toi que j’ai remis ma cause.
    Chantez le Seigneur, louez le Seigneur :
    il a délivré le malheureux de la main des méchants.

    Psaume 17 , 2-3, 4, 5-6, 7

    Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ; il entend ma voix.

    Je t’aime, Seigneur, ma force :
    Seigneur, mon roc, ma forteresse,
    Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
    mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

    Louange à Dieu !
    Quand je fais appel au Seigneur,
    je suis sauvé de tous mes ennemis.

    Les liens de la mort m’entouraient,
    le torrent fatal m’emportait ;
    des liens infernaux m’étreignaient :
    j’étais pris aux pièges de la mort.

    Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ;
    vers mon Dieu, je lançai un cri ;
    de son temple il entend ma voix :
    mon cri parvient à ses oreilles.

    Evangile Jn 10, 31-42

    « Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains »

    Acclamation

    Gloire à toi, Seigneur, Fils du Dieu vivant !
    Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie ;
    tu as les paroles de la vie éternelle.
    Gloire à toi, Seigneur, Fils du Dieu vivant !

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    de nouveau, des Juifs prient des pierres
    pour lapider Jésus.

    Celui-ci reprit la parole :
    « J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes
    qui viennent du Père.
    Pour laquelle de ces œuvres voulez-vous me lapider ? »
    Ils lui répondirent :
    « Ce n’est pas pour une œuvre bonne
    que nous voulons te lapider,
    mais c’est pour un blasphème :
    tu n’es qu’un homme,
    et tu te fais Dieu. »
    Jésus leur répliqua :
    « N’est-il pas écrit dans votre Loi :
    J’ai dit : Vous êtes des dieux ?
    Elle les appelle donc des dieux,
    ceux à qui la parole de Dieu s’adressait,
    et l’Écriture ne peut pas être abolie.
    Or, celui que le Père a consacré
    et envoyé dans le monde,
    vous lui dites : “Tu blasphèmes”,
    parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”.
    Si je ne fais pas les œuvres de mon Père,
    continuez à ne pas me croire.
    Mais si je les fais,
    même si vous ne me croyez pas,
    croyez les œuvres.
    Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus,
    que le Père est en moi,
    et moi dans le Père. »
    Eux cherchaient de nouveau à l’arrêter,
    mais il échappa à leurs mains.
    Il repartit de l’autre côté du Jourdain,
    à l’endroit où, au début, Jean baptisait ;
    et il y demeura.
    Beaucoup vinrent à lui en déclarant :
    « Jean n’a pas accompli de signe ;
    mais tout ce que Jean a dit de celui-ci
    était vrai. »
    Et là, beaucoup crurent en lui.


    - 1ère lecture Jr 20, 10-13
    - Psaume 17 , 2-3, 4, 5-6, 7
    - Evangile Jn 10, 31-42





                    Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP