Aujourd'hui 26 janvier nous fêtons : Saints Tite et Timothée - Disciples et (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Vatican : un manuel sur l’art de la prédication
   

Un directoire sur les homélies a été présenté ce mardi 10 février en salle de presse du Saint-Siège, par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Un manuel de plus d’une centaine de pages qui vient rappeler la nature spécifique de l’homélie dans la liturgie et propose des pistes pour aider les prédicateurs dans leur mission d’enseignement de la Parole de Dieu.

L’origine de ce guide remonte au synode de 2008 sur la Parole de Dieu quand les évêques avaient fait part de leur désir d’améliorer leurs homélies. Deux ans plus tard, dans son Exhortation apostolique Verbum Domini, Benoît XVI avait jugé “nécessaire la publication d’un document qui permette aux prédicateurs de trouver une aide précieuse pour se préparer à l’exercice de leur ministère".

Ce directoire s’articule en deux parties. La première concerne la nature même de l’homélie, sa fonction et ses caractéristiques. L’homélie est un acte liturgique, ce qui la distingue de tout autre type de prédication. Elle découle directement de l’Ecriture Sainte et se réfère à la Parole de Dieu proclamée. Réservée au ministre ordonné, prêtre, évêque ou diacre, l’homélie doit refléter la vie de celui qui la proclame et qui vit de la Parole, précise le cardinal Robert Sarah, préfet de la congrégation pour le culte divin.

La deuxième partie aborde avec détails « l’art de prêcher » et propose des outils pour aider le célébrant lors du temps ordinaire ou lors des grandes fêtes liturgiques, ou encore pour la célébration des mariages et des obsèques. Le directoire reprend de larges extraits d’Evangelii Gaudium, l’exhortation du Pape François, qui consacre plusieurs paragraphes à l’homélie. Ainsi est-il précisé que l’homélie "doit être brève et éviter de ressembler à une conférence ou à un cours", elle ne doit pas être une digression vers des sujets étrangers à la célébration liturgique, sans pour autant devenir un "exercice d’exégèse biblique“. Si ce document reconnait qu’il n’est pas nécessaire d’être un grand orateur pour devenir un bon prédicateur, il précise néanmoins que celui qui prêche doit maitriser un minimum l’art de parler en public.

"L’essentiel est que cela ne soit pas ennuyeux", a précisé en salle de presse Mgr Marc Roche, secrétaire de la Congrégation pour le culte divin. Le dicastère fait confiance aux conférences épiscopales du monde entier pour que ce guide soit diffusé et appliqué, tout en ne faisant pas abstraction des différences culturelles. "Vingt minutes d’homélie c’est beaucoup dans les pays occidentaux mais peu en Afrique", a conclu en souriant le cardinal Sarah.

Source : http://fr.radiovaticana.va






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP