Aujourd'hui 12 septembre nous fêtons : Le saint nom de Marie - mémoire

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
« Tiens, c’est pour toi ! »
   

Une banderole était disposée devant l’église, annonçant : « Porte ouverte au Pardon ». Deux jeunes hommes la regardent en passant : « Tiens, c’est pour toi », dit l’un. Rires. Qui saura toutes les réflexions que cette banderole aura suscitées durant plusieurs jours ? Comment laisserait-elle de marbre, quand on sait combien de vies sont empoisonnées de blessures, de rancoeurs, de pardons rêvés qui ne sont jamais dits ou de pardon offerts qui ne sont jamais reçus ?

Prêtre, j’ai eu la chance de recevoir des confidences, longues parfois. Des paroles enfin lâchées après de longues années de silence parfois, de véritables libérations... ou tout simplement des mots de la vie que nous n’avons pas l’occasion d’échanger par manque de temps... Les autres fidèles qui étaient présents ont eux aussi été témoins de la tendresse du Christ.

Ces deux hommes, eux aussi, auraient pu entrer, s’arrêter... D’autres l’ont fait par curiosité et ont été étonnés par la joie qui se dégageait des participants. Une « porte ouverte » comme une invitation à entrer : qu’espérer de plus ?

J’ose croire que certains, en passant devant l’église, se sont dit dans le secret de leur cœur : « Tiens, c’est pour moi ! » Quant à le dire tout haut devant un ami, en serais-je moi-même capable ? Pas si sûr !

P. Bruno DEROUX
Drôme-Hebdo du jeudi 9 avril 2015






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP