Aujourd'hui 4 octobre nous fêtons : Saint François d’Assise - fondateur de l’ordre (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Bricolage Temple : Onglet "Je grandis" (à télécharger et à imprimer)
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Mercredi 4 mars (Enfants)
   

LE CARÊME : UN CHEMIN...

LES PARENTS

Evangile de Jean chapitre 2, versets 13 à 25
Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme
 ».

Nous pouvons être surpris par le geste de Jésus, par sa colère. Qu’est-ce qu’il reproche aux juifs ? Il était en effet légitime pour eux d’offrir en sacrifice des animaux au Seigneur pour le remercier, pour se purifier, pour se faire pardonner... Pourquoi des changeurs d’argent ? La monnaie en cours à l’époque était la monnaie romaine. Mais elle était considérée comme impure. Pour acheter des animaux pour les sacrifices, il fallait de l’argent juif. Il fallait donc des changeurs d’argent dans la partie la plus extérieure du temple. Le seul lieu de sacrifices était le temple (dans les synagogues, il n’y avait pas de sacrifices). Au moment de la fête de la Pâque, beaucoup de juifs montaient à Jérusalem. Les marchands et les changeurs de monnaie étaient donc très nombreux... les abords du temple devaient ressembler à un grand marché.

Notons au verset 16 que Jésus défend le temple comme étant « la maison de mon Père ». Il établit ainsi le lien qui le lie au Seigneur : il est Fils de Dieu. Il refuse que ce lieu soit instrumentalisé et détourné de son but véritable : honorer le Seigneur et lui rendre gloire. Mais les juifs lui demandent de s’expliquer. Dans l’échange qui suit entre Jésus et ses interlocuteurs nous pouvons noter un quiproquo car les uns parlent du Temple en dur et Jésus, lui, fait de son corps le véritable Temple c’est-à-dire le lieu de la rencontre avec Dieu. Pourtant, ce n’est qu’après la résurrection que ses disciples pourront comprendre rétrospectivement cette parole.

JE COMPRENDS

Evangile de Jean chapitre 2, versets 13 à 25
Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme
 ».

La Maison de Dieu : petit résumé

(source : http://www.idees-cate.com)

Pour les responsables religieux, la Maison de Dieu est une bâtisse de pierres.
Cette maison est compartimentée : Il y a Le Saint des Saints, Le Lieu de Dieu, Sanctuaire que seul le grand prêtre peut approcher. Il y a le coin des prêtres, celui des hommes juifs, celui des femmes juives, celui des étrangers. Cette maison est un lieu d’offrandes et de sacrifices. Mais bien souvent, l’offrande est matérielle ; les hommes n’engagent pas leur âme dans l’offrande.

Pour Jésus, La Maison de Dieu, le Lieu de La Rencontre, c’est le cœur des hommes.
Le Dieu de Jésus -Le Tout Amour- n’est pas inabordable, lointain, enfermé dans des murailles. Il est au contraire proche, intime, intérieur. Il peut vivre en l’homme, grandir, s’épanouir. Le Dieu de Jésus n’est pas réservé à certains. Ce n’est pas un Dieu qui exclut. Pour Lui, pas d’étrangers, de païens, de juifs, de femmes, d’hommes,.... Le Dieu de Jésus marche à la rencontre de tous. Le Dieu de Jésus est toujours déjà là ! Si l’humain ne Le reçoit pas, c’est qu’il est absent ou encombré par mille autres occupations (païens du temple).
Le Dieu de Jésus est un Dieu qui comble nos manques, qui transforme, qui transfigure... (La Pâque) Le Dieu de Jésus est un Dieu qui "espère" l’humain ; un Dieu qui attend patiemment une offrande qui vienne de son cœur.

JE JOUE

Tu trouveras ci-dessous un texte à trous à compléter à partir de l’Evangile de Jean, chapitre 2, versets 13 à 25 (tu peux cliquer sur "indices" pour t’aider) :
Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme »

Jésus se rend à pour la fête de la

Il marche vers le

Lorsqu’il arrive, il trouve des de bœufs, de et des changeurs d’

Il est déçu ; furieux même ! C’est la ici et pas un marché ! Jésus se met en colère et tout le monde.

Jésus aimerait que les humains connaissent son .

Mais il sait que si leur est trop accaparé par , ils ne pourront plus l’offrir à Dieu.

Indices
chasse - l'argent - Temple - argent - Maison - Père - vendeurs - Jérusalem - cœur - pigeons - Pâque

JE PRIE

Seigneur,
Tu veux venir chez moi...
Tu veux demeurer auprès de moi.
Mais trop souvent, ma porte est comme fermée.
Je ne trouve pas le temps pour t’inviter.
Je suis chargé de mille occupations...
Et je ne vois vraiment pas comment te faire une petite place.

Seigneur,
Aide-moi à faire le tri en moi,
Pour libérer une grande place,
Et pouvoir ainsi revenir à l’essentiel !
Aide-moi à éclaircir mon cœur,
Pour qu’il devienne ta demeure !

Merci Seigneur !

JE GRANDIS

1. Télécharger le dessin du temple

2. Découper à droite et à gauche sur les pointillés. (Photo 1)

3. Plier la partie de gauche le long du trait noir (Photo 2)
4. Faire de même à droite (Photo 3)
5. Retourner la feuille et découper le long des traits noirs. On obtient le résultat de la photo
6. Colorier.
7. Réfléchir à la question : "Dans notre vie, quel cadeau pourrait plaire à Dieu ?"

Un peu de temps pour être avec lui et le prier... Un effort de partage... Un pardon donné... Notre cœur pour qu’il le remplisse d’amour`

8. A l’intérieur du Temple, quand tu ouvres les deux volets de droite et de gauche, tu peux dessiner un cœur et, à l’intérieur, écrire (ou demander à tes parents de t’aider pour écrire) ce que tu aimerais offrir à Jésus. Tu peux aussi le dessiner.






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP