Aujourd'hui 20 octobre nous fêtons : Sainte Adeline - Abbesse à Mortain (✝ 1125)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Le Pape François envisage de se rendre à Cuba
   

Le Pape François envisage de se rendre à Cuba, à l’occasion de son prochain voyage aux États-Unis, en septembre prochain. « Toutefois, les contacts avec les autorités du pays ne sont encore assez avancés, a précisé le père Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, pour que l’on puisse parler aujourd’hui de cette étape comme d’une décision arrêtée ».

Le Vatican et le pontife argentin avaient joué un rôle essentiel dans le dégel historique des relations entre les États-Unis et Cuba. Après un demi-siècle de rapports conflictuels, les deux pays ont décidé, mi-décembre d’engager des discussions sur une normalisation de leurs relations diplomatiques, rompues en janvier 1961.

Cette annonce, qui n’en est pas une, ne surprend guère vu le contexte actuel. Certes, Cuba n’est pas très éloigné des Etats-Unis, ce qui pourrait expliquer le désir du Pape d’effectuer une nouvelle tournée en Amérique après celle de juillet. Mais la récente détente entre Washington et La Havane n’y est sûrement pas étrangère.

Car le Pape François en personne s’est impliqué dans le processus de réconciliation entre Cubains et Américains. Le 17 décembre dernier, Raul Castro et Barack Obama annonçaient en effet leur volonté de mettre un terme à plus de cinquante ans d’hostilité. Ils ont surtout remercié le Pape qui a joué un rôle crucial. Il a ainsi écrit aux deux dirigeants, il a reçu des délégations des deux pays en octobre, il en a parlé directement avec le président Obama lors de sa visite au Vatican.

Mais le processus de rapprochement n’est pas achevé. Se rendre alors à Cuba après avoir parlé devant le Congrès des États-Unis, si important en matière de politique étrangère américaine, a du sens et s’inscrit dans cet effort prodigué par le Saint-Siège depuis plusieurs mois dans ce dossier. Cette visite du Pape François, un latino-américain, trois ans après celle de Benoît XVI qui avait affirmé que « Cuba et le monde avaient besoin de changements », pourrait ainsi constituer une nouvelle étape dans l’ouverture au monde de l’île qu’avait souhaité Jean-Paul II en 1998.

Source : http://fr.radiovaticana.va






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP