Aujourd'hui 28 novembre nous fêtons : Sainte Catherine Labouré - Fille de la Charité (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Le Bouddhisme : une philosophie et une religion
   

M. Tan Vien Van, d’origine vietnanienne, est arrivé à Valence, le 11 mars 1976, comme réfugié politique. Il est actuellement responsable du service de comptabilité au Secours catholique de la Drôme et Secrétaire général de l’Association culturelle bouddhique vietnamienne de Valence.

- Comment définiriez-vous le bouddhisme ?
Le bouddhisme, qui existe depuis plus de 2500 ans. est à la fois une philosophie - au sens étymologique “amour de la sagesse ? - et une religion, si l’on entend par religion une organisation cultuelle avec des rites, des prières.
Un bouddhiste est conscient qu’il doit travailler lui-même pour sa libération. Il peut exercer librement sa volonté et développer sa Sagesse jusqu’à devenir à son tour un Bouddha.
Les valeurs du bouddhisme se résument en quatre mots : Amour universel, Compassion, Joie et Tolérance. Le Bouddha affirme que la destinée de l’homme dépend de lui-même, de sa pensée, de ses paroles, de ses actes. L’homme est responsable de son Bonheur comme de ses malheurs.

- Pouvez-vous nous présenter la communauté bouddhiste de la Drôme ?
Pour la plupart, nous sommes des réfugiés politiques vietnamiens, laotiens et cambodgiens arrivés en france en 1976. Dès notre arrivée, nous avons essayé de reconstruire ce que nous avons perdu au pays natal : nous nous rencontrons régulièrement, nous organisons des cérémonies traditionnelles, donnons des cours de Vietnamien pour les enfants et les couples mixtes.

Quelles sont vos principales activités ?
Etant loin de notre pays d’origine, la préservation de la culture vietnamienne est notre devoir primordial. Le bouddhisme est présent dans notre culture depuis deux mille ans ; il est indissociable de la culture vietnamienne. Celui qui prétend connaître la culture vietnamienne aura tort à 100% s’il fait abstraction du bouddhisme.
Notre Centre Culturel Bouddhique (*) est un lieu de rencontre, de partage, d’échange des idées.

- Quelles sont vos relations avec les autres religions, en particulier avec les chrétiens ?
Vous savez que le bouddhisme considère les gens comme des frères, quelles que soient leur race, leur nationalité ou leur religion ; il respecte les convictions de tous ceux qui ont d’autres croyances, sauf celles qui sont manifestement fausses et nocives.
Jamais une goutte de sang n’a été versée pour la propagation du bouddhisme, sinon à quoi çà sert de parler de la “tolérance ?. Chacun est libre de prendre la voie qui lui convient. Le Dalaï-Lama a bien précisé, lors d’une conférence, que chacun doit garder sa propre religion, ses propres racines...
Enfants, Bouddha et Jésus avaient tous deux réalisé que la vie est pleine de souffrance. Le Bouddha avait compris très tôt que la souffrance est partout. Jésus avait dû le comprendre aussi et tous deux ont fait de leur mieux pour prêcher une voie de délivrance. Les deux religions tendent vers la voie de la Compassion universelle et de la Paix dans le Monde.

- Vous-même, vous êtes bouddhiste et travaillez au Service de l’Eglise catholique...
Quand je suis arrivé en France, j’ai reçu l’aide de la paroisse de Fontbarlettes, à Valence. Maintenant, c’est à mon tour d’aider les autres par l’intermédiaire du Secours Catholique. La souffrance est toujours autour de nous : je me trouve utile et je continue à suivre ce chemin pour la soulager. Les catholiques et les bouddhistes se rencontrent sur ce même chemin : “Aimer, donner, partager, aider ?.

(*) La Pagode PHAT QUANG “Lumière du Bouddha ? - 163 B, Route de Montélier - 26000 Valence






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP