Aujourd'hui 26 novembre nous fêtons : Saint Innocent d’Irkoutsk - Missionnaire en (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
La maladie est aussi une épreuve de foi
   

A la suite du Christ, l’Église n’a jamais cessé d’accorder une de ses priorités aux malades, en particulier à travers le sacrement de l’onction des malades, signe de la tendresse de Dieu et moment de rencontre privilégiée du malade avec le Seigneur.

En se découvrant accompagné et aimé par Jésus dans sa fragilité et dans sa faiblesse, le malade reçoit la force de l’Esprit Saint pour lutter contre la maladie, entrer dans une nouvelle espérance. Ce sacrement est destiné à donner aux malades, sinon la guérison physique du moins la force dans l’épreuve. Il fait un peu penser à ce qui se passe à Lourdes : peu de malades reviennent guéris mais la plupart y redécouvrent l’espérance...

Prier avec les personnes malades
Il existe des liturgies fort anciennes pour accompagner les malades qui demeurent toujours valables. Par exemple, la prière sur le malade avec imposition des mains que tout le monde peut faire.

C’est un « sacramental » qu’on pratique trop peu. On peut aussi proposer aux malades des attitudes qui deviennent le signe d’une présence : signe de la croix, écoute de la parole de Dieu, prière, récitation du chapelet, communion à domicile.






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP