Aujourd'hui 28 mai nous fêtons : Saint Germain de Paris - Evêque (✝ 576)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
L’incommunicable
   

L’incommunicable

Croyant, Jean Guitton pouvait ainsi témoigner de son expérience de solitude qui devint pour lui chemin de spiritualité. “L’incommunicable c’est la pâture de Dieu ; il faut la lui laisser !” écrivait-il.
Son propos faisait percevoir son intimité avec Dieu rejoignant ainsi l’auteur du psaume  : « Seigneur tu me connais. Tu sais, toi quand je m’assieds et quand je me lève. Tu pénètres mes pensées à distance.  » C’est ainsi qu’à la fin de son livre, l’auteur révélait son chemin d’intimité spirituelle, renvoyant ainsi chaque lecteur à faire, par lui-même, le sien !
Mais privé de tout lien à une transcendance que devient-on, face à cette solitude existentielle ?
Pour un croyant, la part de nous-mêmes qui reste incommunicable constitue notre secret. J’y perçois l’intimité avec Dieu, source de toute vie. Aussi, bien souvent, nous ne pouvons que rester au seuil de la rencontre de l’autre. Dans un texte du concile Vatican II on peut lire : « La conscience est le centre le plus secret de l’homme, le sanctuaire où il est seul avec Dieu et où sa voix se fait entendre ». Croyants ou non, sommes-nous fidèles à ce rendez-vous ?






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP