Aujourd'hui 6 décembre nous fêtons : Saint Gérald - Archevêque de Braga (✝ 1109)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Télécharger le texte de Francis et Colette CAUDRON
[ Commentaire audio ]
  • Ecoutez Francis et Colette CAUDRON
  • Depuis le site Rcf.fr

    Facebook
      Vous aimez cet article?
      Partagez le.


      Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
    Jeudi 26 mars 2015

    Cette semaine ce sont Colette et Francis Caudron , Responsables du Service diocésain Liturgie et sacrements, qui nous accompagnent dans cette Pause carême.


       

    @

    « Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort. »

    Parole incompréhensible pour le peuple juif, qui s’adresse à Jésus : Abraham est mort, et les prophètes aussi ; «  Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? »
    A l’heure où Jésus, face au refus et à l’incompréhension pressent la venue de sa propre mort, il offre à celui qui veut l’entendre, une voie, une espérance radicalement nouvelle. Celui qui reste fidèle à sa parole ne verra jamais la mort. Cette affirmation nous plonge directement dans la force libératrice de la Parole de Dieu et nous fait comprendre quelle est la volonté de Dieu sur chacun d’entre nous.

    Mais, ne sommes-nous pas comme l’auditoire de Jésus face à cette parole ?
    Ne cherchons nous pas des chemins détournés pour nous écarter de la parole de Jésus, et préférer une vie soumise à la loi inexorable de la mort, pourvu que personne ne touche à la tranquille normalité de nos journées ?
    Ne faisons-nous pas parti de ceux qui disent à Jésus : « Es-tu donc plus grand que notre père Abraham », histoire d’échapper à la radicalité de la Bonne Nouvelle de Dieu ?

    Le choix de la Parole de Dieu demande l’abandon d’un mode de vie replié sur soi, à l’exemple de Jésus, qui « n’est pas venu pour être servi mais pour servir ».
    Ne sommes-nous pas, parfois, amenés à adapter cette Bonne Nouvelle pour nous construire un Dieu à notre dimension, à notre convenance ?

    Dieu, dit Jésus, « Je le connais et je reste fidèle à sa parole ».(Jn 8, 55)

    Comme les auditeurs de Jésus, nous, nous ne pouvons prétendre savoir ou connaitre Dieu, car Dieu reste infiniment plus grand. Jésus révèle toute sa dimension : « Avant qu’Abraham ait existé, moi, JE SUIS ». Jésus Christ, vrai homme et vrai Dieu. Il est de l’éternité de Dieu. Il n’est pas de notre temps : il est descendu, dans notre temps, pour donner vie à la Parole du Père :

    « AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu… Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. » (Jn1, 1, 9)

    Seigneur, envoie ton Esprit pour que nous restions fidèles à Ta parole.
    Aide-nous à être des acteurs et des témoins de Ton amour,
    car « celui qui n’aime pas demeure dans la mort ». (1 Jn 3, 14)

    Francis et Colette CAUDRON

    1ère lecture Gn 17, 3-9

    « Tu deviendras le père d’une multitude de nations »

    Lecture du livre de la Genèse

    En ces jours-là,
    Abram tomba face contre terre
    et Dieu lui parla ainsi :
    « Moi, voici l’alliance que je fais avec toi :
    tu deviendras le père d’une multitude de nations.
    Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram,
    ton nom sera Abraham,
    car je fais de toi le père d’une multitude de nations.
    Je te ferai porter des fruits à l’infini,
    de toi je ferai des nations,
    et des rois sortiront de toi.
    J’établirai mon alliance entre moi et toi,
    et après toi avec ta descendance,
    de génération en génération ;
    ce sera une alliance éternelle ;
    ainsi je serai ton Dieu
    et le Dieu de ta descendance après toi.
    À toi et à ta descendance après toi
    je donnerai le pays où tu résides,
    tout le pays de Canaan en propriété perpétuelle,
    et je serai leur Dieu. »
    Dieu dit à Abraham :
    « Toi, tu observeras mon alliance,
    toi et ta descendance après toi,
    de génération en génération. »

    Psaume 104 , 4-5, 6-7, 8-9

    Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance.

    Cherchez le Seigneur et sa puissance,
    recherchez sans trêve sa face ;
    souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
    de ses prodiges, des jugements qu’il prononça.

    Vous, la race d’Abraham son serviteur,
    les fils de Jacob, qu’il a choisis.
    Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
    ses jugements font loi pour l’univers.

    Il s’est toujours souvenu de son alliance,
    parole édictée pour mille générations :
    promesse faite à Abraham,
    garantie par serment à Isaac.

    Evangile Jn 8, 51-59

    « Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour »

    Acclamation

    Tes paroles, Seigneur, sont esprit
    et elles sont vie.
    Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
    mais écoutez la voix du Seigneur.
    Tes paroles, Seigneur, sont esprit
    et elles sont vie.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

    En ce temps-là,
    Jésus disait aux Juifs :
    « Amen, amen, je vous le dis :
    si quelqu’un garde ma parole,
    jamais il ne verra la mort. »
    Les Juifs lui dirent :
    « Maintenant nous savons bien que tu as un démon.
    Abraham est mort, les prophètes aussi,
    et toi, tu dis :
    “Si quelqu’un garde ma parole,
    il ne connaîtra jamais la mort.”
    Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ?
    Il est mort, et les prophètes aussi sont morts.
    Pour qui te prends-tu ? »
    Jésus répondit :

    « Si je me glorifie moi-même,
    ma gloire n’est rien ;
    c’est mon Père qui me glorifie,
    lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”,
    alors que vous ne le connaissez pas.
    Moi, je le connais
    et, si je dis que je ne le connais pas,
    je serai comme vous, un menteur.
    Mais je le connais,
    et sa parole, je la garde.
    Abraham votre père a exulté,

    sachant qu’il verrait mon Jour.
    Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
    Les Juifs lui dirent alors :
    « Toi qui n’as pas encore cinquante ans,
    tu as vu Abraham ! »
    Jésus leur répondit :
    « Amen, amen, je vous le dis :
    avant qu’Abraham fût,
    moi, JE SUIS. »
    Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter.
    Mais Jésus, en se cachant,
    sortit du Temple.


    - 1ère lecture Gn 17, 3-9
    - Psaume 104 , 4-5, 6-7, 8-9
    - Evangile Jn 8, 51-59





                    Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP