Aujourd'hui 11 juin nous fêtons : Saint Barnabé - disciple et compagnon de saint (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Jeudi 11 Février à télécharger
[ Commentaire audio ]
  • Ecoutez Annick Abrassart
  • Facebook
      Vous aimez cet article?
      Partagez le.


      Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
    Jeudi 11 Février

    Cette semaine c’est Annick ABRASSART, Assistante pour les Richesses Humaines pour le Diocèse de Valence, qui nous accompagne dans cette Pause carême.


       

    Méditation

    Aujourd’hui dans le Livre du Deutéronome, Dieu nous invite à « choisir
    la Vie » ; ce passage « je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et
    le bonheur ou bien la mort et le malheur » est la conclusion de
    l’ensemble du livre du Pentateuque.
    Au moment où sont prononcées ces paroles, le peuple est arrivé au bout de son voyage, il est devant la Terre Promise, il n’a que le Jourdain à traverser et Dieu lui dit
    « choisis la vie ».

    On ne choisit pas de naître, l’enfant ne choisit pas ses
    parents, on ne choisit pas les conditions de notre enfance et pourtant
    nous avançons, nous nous construisons au gré des événements, des
    circonstances de la vie, des épreuves. Mais il y a un moment dans la vie
    où il faut reprendre à son compte ce qui nous est arrivé et ce que l’on
    veut en faire, qui l’on veut devenir. L’Evangile appelle cela passer de la
    mort à la vie.

    Il ne s’agit pas de vivre avec son lot de blessures, il faut renaître, il
    faut choisir la vie.
    Ce texte de Moïse dit bien que tout est devant nous,
    le bon comme le mauvais, le bonheur comme le malheur, la bénédiction,
    comme la malédiction. Si l’on regarde au fond de nous-mêmes on voit
    bien que nous sommes assaillis de forces qui nous éloignent de la vraie
    vie.

    Qui n’a pas éprouvé de désir de vengeance, qui n’a pas été jaloux
    d’un frère, d’une sœur, d’un collègue de travail, qui n’a pas eu envie de
    désigner un bouc émissaire ? Mais aussi à l’égard de soi-même : qui n’a
    pas éprouvé le sentiment de ne pas être à sa place ? la peur du manque
    ou l’angoisse de ne pas être assez aimé, apprécié ? Ce sont autant de
    forces qui nous éloignent de la vraie Vie.

    Les lois du Deutéronome sont placées devant nous chacune comme un
    choix. La direction est donnée, mais c’est chacun de nous qui doit
    tracer le chemin, qui doit poser des choix dans les circonstances dans
    lesquelles il se trouve.
    Choisis la vie nous dit Dieu dans le Deutéronome et dans l’Evangile de
    Luc de ce jour, c’est la mort de Jésus qui nous est annoncée.
    « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit tué Mais
    de cette mort, naîtra la vraie Vie : « et que le troisième jour il
    ressuscite ».
    C’est aussi l’annonce du chemin que chacun d’entre nous devra suivre à
    la suite du Christ. « Celui qui veut marcher à ma suite qu’il prenne sa
    croix chaque jour .
    « Choisir la vie pour suivre le Christ, pour sauver sa vie, nécessite de
    renoncer à soi-même, de prendre sa croix chaque jour.
    Défendre ses avantages, perdre, gagner, payer…autant de mots qui
    emplissent nos bouches, nos oreilles, envahissent les médias, la pub,
    attisent nos passions et parfois peuvent transformer nos vies en une
    grande loterie ou en un commerce effréné.

    Alors comment accepter de tout perdre, de renoncer, pour gagner une
    autre vie hypothétique ?
    La réponse est : par amour ! ce que Jésus nous demande c’est le
    renoncement à toute forme d’égoïsme, à toute recherche de soi qui
    affaiblirait la gratuité de notre amour.

    - aimer l’autre avec le cœur de Dieu, c’est désirer son bonheur
    ,celui que Dieu veut pour lui, parfois au détriment du nôtre.
    - aimer l’autre avec le cœur de Dieu, c’est dans les tensions et
    les conflits, garder sa liberté intérieure et chercher en toute
    circonstance un comportement conforme à l’évangile et au message des
    béatitudes.
    - aimer l’autre avec le cœur de Dieu c’est devenir un relais de sa
    tendresse et de sa Miséricorde envers les humains.

    Marie, toi qui t’es montrée à Bernadette dans le creux du rocher.
    Dans le creux de nos vies obscures, au creux du monde où le Mal est
    présent, apporte l’espérance, redonne la confiance !
    Toi, qui es l’Immaculée Conception, viens en aide aux pécheurs que nous
    sommes.
    Donne-nous l’humilité de la conversion, le courage de la
    pénitence.
    Apprends-nous à prier pour tous les hommes. Fais de nous des pèlerins
    en marche au sein de ton Eglise. Aiguise en nous la faim de
    l’Eucharistie, le pain de la route, le pain de la vraie Vie.


      TEXTES DU JOUR
    • LECTIO 1
      jeudi 11 février 2016 : Livre du Deutéronome 30,15-20.

      Moïse disait au peuple : « Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins, de garder ses commandements, ses décrets et ses ordonnances. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain. Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »

      PSALMUS
      jeudi 11 février 2016 : Psaume 1,1-2.3.4.6.

      Heureux est l'homme qui n'entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs, ne siège pas avec ceux qui ricanent, mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu'il entreprend réussira. Tel n'est pas le sort des méchants. Mais ils sont comme la paille balayée par le vent : Le Seigneur connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perdra.

      LECTIO 2
      jeudi 11 février 2016 :

      EVANGELIUM
      jeudi 11 février 2016 : Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,22-25.

      En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. » Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ? »





                    Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP