Aujourd'hui 25 février nous fêtons : Saint Nestor de Pamphylie - Evêque de Magydos, (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Inauguration du “Sentier de la Liberté-Laurent Pascal” et “Sentier Abbé Roux” à Eygalayes

Pour les Journées Européennes du Patrimoine, Mémoire Résistance HB a inauguré deux sentiers mémoriels, samedi 16 septembre : le “Sentier de la Liberté-Laurent Pascal” et le “Sentier abbé Roux”.


   

Le “Sentier de la Liberté-Laurent Pascal” part du Mémorial National d’Eygalayes, le cimetière des Maquisards du Maquis d’Izon massacrés le 22 février 1944 et arrive à Ballons à la maison Estellon. C’est là que Laurent Pascal qui s’était échappé de la fusillade à la ferme Monteau à Eygalayes, est arrivé après une course folle dans la neige, le soir du 22 février 1944.

Le “Sentier Abbé Roux” part de l’église de Ballons dont il était le curé en 1944, pour arriver au Mémorial en passant par le village d’Eygalayes. L’abbé Roux est celui qui s’est occupé des Martyrs. Il a créé le cimetière provisoire, devenu en 1984 une Nécropole Nationale.

Plaque commémorative de l’abbé Roux :

L’inauguration s’est déroulée en présence de Mme Bonnard, Sous-préfète de Nyons, M. Tesson, directeur départemental Drôme-Ardèche de l’ONAC, Mme Martinez, président du Parc Naturel des Baronnies et maire de Laragne, M. Didier-Claude Blanc Conseiller Régional, M. Georges Roméo , maire d’Eygalayes.
En fin d’après-midi, une plaque a été inaugurée devant l’église d’Eygalayes. La plaque rappelle l’action courageuse de l’abbé Roux, durant les journées des 22 au 25 février 1944. La messe qui a suivie a été dite par le père André Girier de la famille des frères Carpanédo.

On a beaucoup remarqué la présence de Mme Ginette Pascal, veuve de Laurent Pascal et de nombreux membres des familles de martyrs. De nombreux membres de la famille de l’abbé Roux étaient présents également.

En savoir plus sur l’abbé Roux
L’abbé Louis ROUX était curé de Lachau, Ballons, et Eygalayes. Courageusement, le 22 février 1944, défiant l’interdiction allemande il prit en mains la préparation de funérailles dignes des 34 martyrs du Maquis d’Izon-la-Bruisse, tués ce jour-là à Eygalayes et Izon.

C’est à Ballons, à La Calandre, en bordure de la D942, dans un bâtiment qui existe toujours, que furent fabriqués 31 cercueils par des hommes de Lachau, Ballons et Eygalayes : Jacques AUDIBERT, AUGIER père, Albert BLANC, Henri BOSCO, Fernand JOUVE, Paul MATHIEU, Fernand RICHAUD ébéniste, Auguste ROLLAND, Henri TRUCHET, Gustave VILLE, Raoul SURGÈRES, Raymond VITAL, etc. Ils fabriquèrent des cercueils sommaires, avec du bois fourni par M. DUCONGET, dans les ateliers ROLAND, AUGIER et BRISSAC. Au matin du vendredi 25 février, sept charrettes d’Anatole MARTIN et Louis THIRION, acheminèrent les cercueils à l’église d’Eygalayes. (Source : Etude Bonvallet Musée 39-45 Fontaine de Vaucluse)
L’abbé ROUX effectua de nombreuses allées et venues, entre la scierie de La Calandre et l’église d’Eygalayes où reposaient les Martyrs.

L’abbé ROUX né le 16 octobre 1913 à La Roche St Secret, est décédé le 1er juillet 1983. Ordonné le 2 juillet 1937 à Valence, il a été vicaire à Buis les Baronnies puis de 1940 à 1946 curé de Ballons, Eygalayes et Lachau, et ensuite aux Tourettes, Chamaret, La Baume de Transit, Bouchet et Montbrun les Bains.






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP