Aujourd'hui 28 mai nous fêtons : Saint Germain de Paris - Evêque (✝ 576)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Histoire de la journée De 1987, date du premier rassemblement, à nos jours....
   

La Journée mondiale du refus de la misère
trouve son origine dans un rassemblement
de familles en grande pauvreté dans un
camp de sans logis dans la région
parisienne. Le père Joseph Wresinski,
homme lui-même issu du monde de la
misère et qui les avait rejointes, fondera avec
elles en 1957 une association qui deviendra
plus tard le Mouvement ATD Quart Monde.
Dès son arrivée dans le camp, le père
Wresinski fit la promesse de faire monter à
son peuple les marches de tous les lieux où
se décidait l’avenir des hommes, tel l’Élysée,
le Vatican et les Nations Unies. Il voulait par
là assurer à ces familles une reconnaissance
et une existence dans la conscience de
l’humanité.
Ces familles, isolées et exclues du reste de la
société, avaient également besoin de
membres de la société qui, avec elles,
refusaient d’accepter leur condition
d’exclusion. C’est ainsi qu’est née une
histoire de partenariat entre des familles,
exclues à cause de leur histoire de misère, et
des personnes établies et reconnues dans la
société, toujours plus nombreuses et
diverses.

17 Octobre 1987 : Les
familles très pauvres de par
le monde ont enfin un lieu à
elles

Le 17 octobre 1987, à l’appel du Père Joseph
Wresinski, 100 000 défenseurs des Droits de
l’Homme se sont rassemblés sur le Parvis du
Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux
victimes de la faim, de la violence et de
l’ignorance, pour dire leur refus de la misère
et appeler l’humanité à s’unir pour faire
respecter les Droits de l’Homme. Une dalle,
proclamant ce message, a été inaugurée à
cette occasion sur le Parvis des Droits de
l’Homme et des Libertés, là où fut signée, en
1948, la Déclaration Universelle des Droits
de l’Homme.
Les 100 000 personnes présentes
étaient des citoyens de toutes origines,
de tous milieux, et de toutes croyances.
Certains représentaient de hautes
autorités publiques, internationales,
nationales ou locales. D’autres étaient
des personnes et des familles vivant elles-mêmes
dans la grande pauvreté et y résistant
quotidiennement.
Depuis cette date, le 17 octobre de chaque
année, les plus pauvres et tous ceux qui
refusent la misère et l’exclusion se
rassemblent dans le monde entier afin de
témoigner de leur solidarité et de leur
engagement pour que la dignité et la liberté
de tous soient respectées : ainsi est née la
Journée Mondiale du Refus de la Misère.



[ Galerie photo ]

La Journée mondiale du refus de la misère

Dalle des droits de l’homme

Le Père Joseph Wresinski 1917-1988




                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP