Aujourd'hui 2 mars nous fêtons : Bienheureux Charles le Bon - comte de (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Fleurir en liturgie
   

Comment fleurir pendant l’Avent

d’après le site www.liturgiecatholique.fr

L’Avent du mot « adventus » qui signifie : « venue, avènement » est la période pendant laquelle les fidèles se préparent à célébrer la venue du Christ à Bethléem, évènement inouï et décisif pour notre humanité : Dieu se fait homme et partage de la naissance à la mort la condition humaine. _ C’est également la période qui oriente tout notre être vers le second avènement, celui de sa venue dans la gloire.
Le début de l’Avent marque l’entrée dans une nouvelle année liturgique .
C’est une période d’attente mais pas d’expectative, car c’est la posture du veilleur attentif au jour de la venue et de la manifestation glorieuse du Seigneur.
Dans chaque Eucharistie par l’anamnèse : « il est venu, il vient, il reviendra » est donc fait mémoire du premier et du second avènement du Christ. C’est donc le temps de la préparation de Noël.
Comment fleurir ce temps ?
La sobriété de ce temps n’empêche pas celui de la joie, ne nous emmène-t-il pas vers la victoire de Pâques ?

1er dimanche « voici venir des jours où j’accomplirai la promesse de bonheur » livre de Jérémie
2éme dimanche : « Dieu conduira Israël dans la joie » livre de Baruc
3ème dimanche : « Soyez dans la joie » lettre de Saint Paul
4ème dimanche : « l’enfant a tressailli d’allégresse » Evangile de saint Luc.

Il serait astucieux de faire un lien entre ces 4 dimanches en gardant par exemple la même base du fleurissement : souche, pierre, vase, en changeant les éléments floraux car bien qu’endormie, la nature nous offre encore beaucoup de végétaux à utiliser : feuillages persistants houx, camélia, magnolia, genêt, pin, sapin, cèdre ; c’est le moment d’utiliser des plantes en pots : poinsettia (s’il ne fait trop froid), azalées, cyclamens etc..
C’est aussi le temps de la lumière, chaque dimanche un nouveau cierge trouvera sa place dans la composition, allumé au moment des lectures, par un servant d’autel.
Le troisième dimanche dit de Gaudete pourrait être fleuri plus abondamment sans excès toutefois.
Ce temps d’attente, de veille, prépare nos cœurs à entrer dans le mystère de Noël pour le fêter et le fleurir joyeusement.
Texte de Christiane Chaylard
Voir aussi : http://www.liturgiecatholique.fr/-Pour-aller-plus-loin,160-.html

Voir aussi TRADITIONS DE L’AVENT d’après http://cybercure.cef.fr
1. Couronne de l’AventLa couronne de l’Avent est faite de branchages de pin, arbre toujours vert, pour signifier la vie. Elle est nouée par un ruban rouge et ornée de pommes de pins. Les couronnes sont un ancien symbole aux significations multiples. Les couronnes rondes évoquent le soleil et annoncent son retour. La couronne est un cercle qui rappelle que le temps des fêtes nous revient à chaque année. Il symbolise aussi que Jésus va revenir, que le temps de l’Avent n’est donc pas seulement l’attente avant Noël, mais aussi bien l’attente du Retour du Christ.
La couronne de l’Avent peut être placée sur une table avec quatre bougies ou sur la porte d’entrée de la maison en signe de bienvenue ou bien à la fenêtre. - Il semble que les premières couronnes soient apparues au nord de l’Allemagne au 16ième siècle, pour préparer les chrétiens à la fête de Noël qui allait venir dans quatre semaines. En Suède elle est réservée pour la Ste Lucie le 13 décembre.
_ 2. Les quatre bougies de l’Avent
Sur la couronne de l’Avent, on place quatre bougies. Chaque dimanche du temps de l’Avent on en allume une de plus. Plus la fête approche, plus il y a de lumière. Les quatre bougies allumées sont le symbole de la lumière de Noël qui approche et qui apporte l’espoir et la paix.
L’origine des bougies de l’Avent, c’est l’initiative d’un pasteur allemand qui décida d’allumer chaque jour une bougie disposée sur une roue, pour marquer les 24 jours qui précédent Noël. La Couronne de l’Avent avec les bougies a été inventée par le pasteur Johann Heinrich Wichern (1808-1881). Éducateur et théologien de Hambourg. Chaque matin, un petit cierge de plus était allumé et, à chaque dimanche du temps de l’Avent un grand cierge. La coutume du temps de l’Avent n’a retenu que les grands.
_ 3. Signification des bougies de l’Avent
Ces bougies symbolisent les grandes étapes du salut avant la venue du messie.
• La première est le symbole du pardon accordé à Adam et Ève
• La deuxième est le symbole de la foi d’Abraham et des patriarches qui croient ai don de la terre promise
• La troisième est le symbole de la joie de David dont la lignée ne s’arrêtera pas. Elle témoigne de l’alliance avec Dieu
• La quatrième est le symbole de l’enseignement des prophètes qui annoncent un règne de justice et de paix
Actuellement pour la messe dans les églises catholiques, on allume progressivement les quatre bougies, mais le symbolisme des étapes du salut est rarement exprimé.






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP