Aujourd'hui 24 septembre nous fêtons : Saint Silouane - l’athonite (✝ 1938)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Emmaüs (Editorial Mai 2014)
   

Durant tout ce mois, nous sommes dans le temps de Pâques. Aussi, en lien avec notre travail synodal sur l’annonce de l’évangile dans la Drôme, relisons l’évangile que nous recevrons le 4 mai.

Le premier jour de la semaine, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.
Faire Synode, c’est marcher ensemble et discuter. Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Il leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? »
Faire Synode, c’est s’ouvrir à une rencontre inattendue qui entre en dialogue. Ils répondirent : « Des évènements de ces jours-ci, de ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth »
Faire Synode, c’est partager les peines et les espérances du chemin avec d’autres. Alors, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.
Faire Synode, c’est laisser le Christ exégète lier nos vies au texte biblique. « Reste avec nous » lui dirent-ils.
Faire Synode, c’est accueillir le Christ et l’inviter à notre table. Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.

Célébrer un Synode, c’est célébrer la mémoire et l’espérance des chrétiens. À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem.
Célébrer un Synode, c’est se remettre en route. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. »
Célébrer un Synode c’est recevoir des autres la Bonne Nouvelle. À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître à la fraction du pain.
Célébrer un Synode, c’est partager la joie de l’évangile.

Puisse chacun d’entre nous devenir le compagnon de Cléophas sur la route de l’Église de Valence que le Ressuscité vient rejoindre.

P. Philippe MAURIN
Collège des consulteurs






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP