Aujourd'hui 3 octobre nous fêtons : Saint Gérard de Brogne - Fondateur de l’Abbaye (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Dieu est lumineux

« Dieu est lumineux » : s’il fallait résumer d’une expression la toute nouvelle encyclique du pape François, c’est sans doute cette petite phrase là qu’il faudrait retenir ; si Dieu est lumineux, c’est toute notre foi aussi, donc notre existence qui s’ éclairent mutuellement, faisant de la vie croyante une avancée vers plus de clarté et de liberté.


   

Il faut aborder la lettre encyclique Lumen Fidei sous l’angle de la continuité. Le texte constitue en effet la troisième et dernière encyclique de Benoît XVI sur les vertus théologales : après Deus Caritas est en 2006 (la charité), et Spe Salvi en 2007 (l’espérance), Lumen Fidei, commencée en 2012, est logiquement dédiée à la foi.
Continuité entre ses auteurs ensuite ; Benoît XVI débute la rédaction de l’encyclique, puis après sa renonciation en février 2013, il confie à son successeur le Pape François les dernières étapes : compléter, signer, et enfin publier le texte le 5 juillet 2013.
Écrite « à quatre mains », Lumen Fidei révèle « la complémentarité entre les personnes et dans l’enseignement donné par les papes ».

« Lumen Fidei (la lumière de la foi) », qui s’ articule en une introduction, quatre chapitres et une conclusion, est en réalité l’encyclique presque achevée de Benoît XVI sur la foi, à laquelle le Pape François a apporté sa propre contribution.

L’introduction expose les buts et, tout particulièrement, la nécessité de redécouvrir le caractère lumineux de la foi, qui éclaire l’existence, aide l’homme à distinguer le bien du mal alors que la foi est souvent perçue comme une illusion, un saut dans l’inconnu qui entrave la liberté de la personne.

En cette Année de la foi et en ce cinquantième anniversaire de Vatican II, « un concile sur la foi », il convenait de raviver une large perception de la foi, confessée dans son unité et son intégrité. Il ne s’agit pas d’un préjugé acquis mais d’un don de Dieu qu’il faut nourrir et renforcer. Qui croit, voit ! Car la lumière de la foi, qui vient de Dieu, éclaire toute l’existence humaine. Elle vient du souvenir de la vie de Jésus et ouvre un vaste horizon.

« La lumière de la foi (Lumen Fidei) :
Par cette expression, la tradition de l’Église a désigné le grand don apporté par Jésus, qui, dans l’Évangile de Jean, se présente ainsi : « Moi, lumière, je suis venu
dans le monde, pour que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres » (Jean 12, 46) ».





                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP