Aujourd'hui 24 septembre nous fêtons : Saint Silouane - l’athonite (✝ 1938)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Des nouvelles d’Alep ! (Edito Mai 2015)
   

Parmi les lettres reçues pour cette fête de Pâques, celle qui m’a donné le plus de joie est celle de Monseigneur Boutros MARAYATI, archevêque d’Alep des Arméniens Catholiques. Il m’exprime, avec toute sa reconnaissance, son accord pour créer un jumelage entre l’Archidiocèse des Arméniens Catholiques et le Diocèse de Valence.
Je vous en fais partager l’essentiel :

« Nous avons entamé notre cinquième année de guerre en Syrie puisque tout a commencé en mars 2011. Personne en Syrie ne voulait cette guerre, même les plus critiques envers le régime. Personne [...] ne voulait la destruction du pays, la mort de 250000 personnes (sans oublier les centaines de milliers d’êtres humains blessés ou amputés), l’exode de millions de réfugiés et les souffrances de 8 millions de déplacés. Les Syriens souffrent de voir le nom de leur pays associé au terrorisme international, de savoir que 30000 personnes de 80 nationalités sont venues faire le Djihad en Syrie, comme si le Djihad faisait partie de la tradition de la Syrie, comme si la Syrie était un pays d’islamistes extrémistes alors qu’elle était l’exemple de la tolérance et du vivre ensemble ; les Syriens, musulmans ou chrétiens, se considèrent d’abord syriens avant de revendiquer leur appartenance religieuse. [...] Nos chrétiens sont angoissés… Nous avons peur… Nous sommes toujours dans la pénurie de tout. [...] Nous manquons d’eau [...], le coût de la vie a augmenté d’une façon vertigineuse, les prix des différents produits étant multipliés par 5 à 10 fois le prix d’avant la guerre. Les gens se sont appauvris… le chômage est effrayant. [...] Les Syriens sont désespérés. La Syrie, Alep en particulier, se dépeuple de ses chrétiens… [...] C’est pourquoi je fais recours à votre sollicitude et à votre solidarité. [...] Nous avons besoin de votre soutien moral. Nous avons besoin surtout de vos prières, d’un temps de partage et de témoignages vécus. Nous gardons intacte notre espérance en Dieu. Selon les paroles de Saint Paul, nous continuons à « espérer contre toute espérance. » (Romains 4, 18) Recevez ma gratitude en vous souhaitant Joyeuses Pâques. »

Je sais que dans notre diocèse, des familles irakiennes et syriennes sont accueillies, et je suis reconnaissant et encourageant vis-à-vis des familles qui accueillent : merci de nous envoyer des témoignages tout simples de ces rencontres fraternelles. Vivons le temps de Pâques comme un temps pour libérer la joie du Christ ressuscité qui ouvre nos cœurs à nos frères qui souffrent.

+ Pierre-Yves MICHEL
Evêque de Valence






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP