Aujourd'hui 20 février nous fêtons : Sainte Aimée - nièce de sainte Claire d’Assise (...)

Diocèse de Valence

 Accueil > Nourrir sa foi > A vous de voir > Noël, c’est Dieu qui vient à l’homme

Un bébé dans une crèche, le merveilleux des récits, le mystère de la nativité... Qu’est-ce que la fête de Noël nous révèle de Jésus ? Par Joseph Moingt, jésuite

Dossier réalisé avec l’aide de croire.com


 16 décembre 2013

 Les récits de la nativité ne figurent que dans deux des quatre évangiles. Pourquoi ? Quel sens prennent ces récits ?
Matthieu et Luc n’ont pas voulu écrire une biographie complète de Jésus. Sinon, on en saurait davantage sur son enfance et sa vie cachée, qui ont duré beaucoup plus longtemps que sa vie publique. Ces (...)

 Le Fils de Dieu, un bébé dans une crèche ?
Un bébé faible, sans volonté propre, et qui ne parle pas… C’est très parlant pour nous dire comment Dieu vient à l’humanité. Pas en conquérant ni en dominateur, mais par un don qu’il nous fait. La pauvreté (...)

 Comment sommes-nous concernés par ce mystère de la nativité ?
Nous pouvons lire devant la crèche ce passage de la lettre aux Éphésiens : "Il nous a choisis dans le Christ avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints […]. Il nous a prédestinés à être (...)

 Quelle est la révélation de Noël ? Qu’est-ce que cela change ?
Je ne crois pas que l’on puisse analyser à part chacun des mystères de Jésus. Mais si l’on comprend que l’annonce de l’Évangile commence par la mort et la résurrection du Christ, on saisit que Noël fait (...)

 Quelle est l’identité de Dieu révélée à Noël ?
C’est sa proximité des hommes. L’humanité avait pressenti depuis le début de son histoire que la vie de l’homme était promise à l’immortalité auprès de Dieu. La naissance de Jésus confirme cette espérance. (...)

 Qu’est-ce que cela change pour nous ?
La foi dans la naissance de Jésus conduit les chrétiens à incarner eux-mêmes l’Évangile dans la société où ils vivent. Elle n’est pas seulement croyance à des vérités tombées du ciel, elle est comprise (...)

 Aujourd’hui, beaucoup voient en Jésus un gourou, un maître à penser. Qu’en dit le théologien ?
Des chrétiens des premiers siècles, tel saint Justin, définissaient le christianisme comme une philosophie, « l’École du Logos », faisant de Jésus un maître à penser : celui qui nous apprend à vivre selon (...)
 



                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP